L'espace de la pensée française contemporaine

Hugues Choplin, L'espace de la pensée française contemporaine, L'Harmattan, Paris, juin 2007.

Aussi inventive soit-elle, la pensée française contemporaine relève d'un espace borné. Déterminer la teneur et les limites de cet espace, tel est l'objectif de cet ouvrage.



Aux frontières de la pensée française contemporaine, Hugues Choplin privilégie deux révélateurs : Emmanuel Levinas et François Laruelle. Leur examen le conduit à dégager et à confronter les deux figures que sont le face-à-face avec l'Autre (Marion et dans une certaine mesure Henry, Blanchot et Badiou) et le mouvement machinique (Deleuze, Derrida, Foucault, Bataille). En quel sens l'humanisme de l'autre homme de Levinas et la non-philosophie de Laruelle peuvent-ils nous mener au-delà de l'espace que délimitent ces deux figures contemporaines ?



La construction topologique ici déployée amène en définitive l'auteur à éprouver et à questionner l'élément même de la pensée française contemporaine : le pouvoir, entendu comme autorité transcendante ou bien comme puissance immanente. Comment se délivrer aujourd'hui de cet élément et des figures qui le reconduisent ?




Hugues Choplin, docteur en philosophie (Paris-X), ingénieur de Télécom Paris, est enseignant-chercheur à l'Université de Technologie de Compiègne. Sa recherche s'appuie sur une analyse critique aussi bien de la philosophie contemporaine que du mouvement qui, aujourd'hui, traverse les entreprises et les organisations. Il a publié deux livres (Kimé, 1997 et 2000) et dirigé le numéro « Tourner la phénoménologie » de la Revue philosophique (PUF, mai 2004).